Livres acquis par l’école de Nisa: Marion; Les enfants de la nouvelle drogue et Stop au harcèlement.

Le 13 février 2013, à l'âge de 13 ans, Marion s'est suicidée. La mère l'a trouvée pendue dans sa chambre. Symboliquement, elle avait «pendu» son téléphone portable à côté d’elle.  La mère de Marion écrit ce livre, dans la détresse et la perplexité, comme un hommage à sa fille, mais aussi comme une mise en garde contre les dangers du harcèlement et les pressions des médias sociaux sur les jeunes. Un livre émouvant et alarmant, qui nous fait penser à l'un des plus grands dangers de notre société vis-à-vis des jeunes. 

Nora Fraisse est la mère de Marion. Après Marion, elle a écrit un manuel sur la façon de prévenir, d'identifier et d'agir contre le harcellement chez les jeunes. Elle est la fondatrice de l'association Marion Fraisse - La Main Tendue, qui vise à aider les jeunes victimes de harcèlement et leurs familles.


 No dia 13 de fevereiro de 2013, aos 13 anos, Marion suicidou-se. A mãe encontrou-a enforcada no seu quarto. Simbolicamente, tinha "enforcado" o telemóvel junto de si. A mãe de Marion escreve este livro, em sofrimento e perplexidade, como um tributo à filha, mas também como um alerta para os perigos do bullying e das pressões das redes sociais nos jovens. Um livro comovente e alarmante, que nos faz pensar num dos maiores perigos da nossa sociedade relativamente aos mais jovens.
 Nora Fraisse é a mãe de Marion. Depois de 13 Anos para Sempre, Marion, escreveu um manual sobre como prevenir, identificar e agir contra o bullying entre os jovens. É fundadora da associação Marion Fraisse – La Main Tendue, que pretende ajudar jovens vítimas de bullying e os seus familiares. 
















L'auteur: "Je suis une mère de 40 ans qui se retrouve seule avec une fille de 15 ans, totalement dépendante des réseaux sociaux. C'est mon cri de révolte et une tentative d'attirer l'attention sur ce fléau qui passe inaperçu, mais qui n'est pas si innocent ..."

A autora: « Sou uma mãe de 40 anos que se vê a braços com uma filha de 15, completamente dependente das redes sociais. É o meu grito de revolta e uma tentativa de chamar a atenção para este flagelo que passa despercebido, mas que não é tão inocente assim…« 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s