Notre projet Erasmus+

En Europe, les niveaux de consommation des substances psychoactives, en particulier l’alcool, le tabac et le cannabis, demeurent élevés chez les adolescents. De multiples campagnes de prévention ont déjà eu lieu, les réglementations se sont durcies visant à limiter l’accès à ces produits.

De plus, une modification des usages et des modes de consommation est constatée, comme l’alcoolisation ponctuelle importante et à outrance qui tend à se développer pour cette tranche d’âge. De nouveaux problèmes sont apparus depuis quelques années auprès des jeunes adolescents tels que les addictions aux écrans (jeux vidéo, téléphone, internet). Ils apparaissent eux aussi comme fort inquiétants, si nous considérons les problèmes de santé publique qu’ils engendrent : troubles du sommeil, harcèlement, anorexie, augmentation du taux de suicide.

L’adolescence est la période où le jeune veut être comme ses pairs et commence à prendre ses distances vis-à-vis de ses parents mais c’est aussi là qu’il essaie tous types de substances. Il est avéré qu’au lycée rares sont ceux qui n’ont jamais essayé le cannabis.Les conduites à risques touchent tous les publics, notamment les enfants et les jeunes. Il est donc essentiel de se saisir des contextes favorables pour enclencher des réflexes de prévention en leur direction. Les conséquences sanitaires et sociales de ces consommations à l’adolescence constituent donc une préoccupation majeure. Elles justifient les politiques de prévention et de soins associées aux conduites à risques dans leur ensemble. La mission de lutte contre les conduites à risques et addictives est une mission à long terme. Dans cette période clé d’apprentissages, les conduites à risques sont un obstacle dans leur cheminement et constituent un handicap pour l’avenir d’un jeune.

Les conduites à risques sont un des fléaux actuels, auquel la communauté scolaire européenne doit se consacrer afin d’aider les jeunes adolescents à dépasser les problèmes, réinvestir de nouveau le milieu scolaire et gagner en qualité de vie. Il est donc essentiel de se saisir des contextes favorables pour enclencher des réflexes de prévention en leur direction. De plus, la prévention des conduites à risques en milieu scolaire s’inscrit dans une démarche globale d’éducation à la santé à l’école.

Pour les établissements du partenariat, il est extrêmement important de pouvoir agir efficacement en faisant de la prévention et par ce biais-là, éviter le décrochage et combattre l’échec scolaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s